Le microbiote intestinal, tout le monde en parle mais c’est quoi ?



Le microbiote c’est un ensemble de bactéries, champignons et autres micro-organismes que l’on retrouve à différents endroits dans notre corps : la peau, les poumons, le tube digestif et même le vagin. Le microbiote intestinal est le plus important et il joue un rôle clé pour notre santé.


Comment se forme-t-il et quels sont ses rôles ?

Le microbiote se forme à la naissance à partir de la flore vaginale de la maman lors d’un accouchement par voie basse ou à partir de la flore cutanée en cas de césarienne. Il évolue ensuite en fonction de l’allaitement et de notre alimentation jusqu’à devenir stable. Les bactéries qui habitent notre tube digestif et qui sont bénéfiques pour la santé digestive appartiennent à 2 familles : bifidobacterium & lactobacillus. Le microbiote assure plusieurs rôles fondamentaux : métabolique (digestion, absorption des nutriments), de barrière contre les microbes et toxines, de synthèse des vitamines K et B12 et de défense avec le système immunitaire intestinal.


Pourquoi dit-on que c’est notre 2ème cerveau ?

Parce qu’il est en perpétuelle communication avec notre cerveau. Les études montrent que de la diversité et la qualité de notre microbiote dépendent notre humeur, sommeil, gestion du stress, ...


Pourquoi en prendre soin ?

Un microbiote en bonne santé contient une grande variété de bactéries. Lorsque cette variété est réduite, il y a risque d’inflammation, prise de poids, obésité, maladie cardiovasculaires, diabète, troubles de l’humeur, du sommeil et de la mémoire, et autres affections.


Bon à savoir .....

Notre microbiote intestinal est unique ! Aujourd’hui nous connaissons +/-1000 espèces de bactéries différentes et chacun d’entre nous en héberge +/-200. Il pourrait peut-être bientôt prendre la place de nos empreintes digitales pour nous identifier


Comment garder un microbiote en bonne santé ?

  1. En limitant les mauvaises habitudes alimentaires : aliments ultra-transformés, régimes trop riches en sucres et en mauvaises graisses

  2. En consommant plus de fibres et de végétaux : graines oléagineuses, céréales complètes, légumineuses

  3. Consommer régulièrement des aliments riches en polyphénols (aliments colorés). Ces antioxydants augmentent dans l’intestin la proportion de bonnes bactéries.

  4. Avec une assiette pré et probiotique.

Les prébiotiques ce sont principalement des fibres et amidons résistants que nous ne digérons pas et qui servent de nourriture aux bactéries.

Les probiotiques ce sont des aliments riches en bactéries et bénéfiques pour la flore intestinale.

Dans l’assiette, les source de prébiotiques sont : banane, pomme-de-terre cuite et refroidie, artichaut, ail, oignon, poireau, endive, chocolat.

Les sources de probiotiques sont les aliments fermentés : yaourts, choucroute, kéfir, kombucha, germe de blé, levure de bière, ....


Microbiote et prise de poids

Il n’est pas toujours facile pour tout le monde de contrôler son poids en limitant l’apport calorique et en augmentant l’activité physique. Pourquoi ?

On sait aujourd’hui grâce à de nombreuses études que le microbiote des personnes qui sont en surpoids, est souvent perturbé dans son équilibre et sa diversité.

Comment expliquer cette perturbation ?

Le stress, notre mode de vie ou des habitudes alimentaires délétères peuvent provoquer un déséquilibre entrainant une prolifération des mauvaises bactéries avec comme conséquence que la membrane intestinale devient poreuse, l’inflammation s’installe, une résistance à l’insuline apparaît… Tout cela peut conduire à une accumulation des kilos.

Alors comment faire ?

Prendre des probiotiques sous la forme de complément alimentaire va certainement permettre de modifier la composition du microbiote et de retrouver un équilibre.

Cependant, pour un effet sur le long terme, il est indispensable de changer son alimentation.





22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout