Le régime méditerranéen


Il existe aujourd’hui une abondante littérature médicale et scientifique qui démontre l’extraordinaire intérêt du régime méditerranéen sur la santé. Ce régime est celui qui cumule le plus grand nombre de preuves scientifiques de ses bénéfices santé et c’est le seul qui fait l’objet d’un consensus scientifique international.


Ce modèle alimentaire actualisé à l’avantage d’être assez facile à mettre en place gourmand et savoureux ce qui est, selon moi, un excellent moyen d’adopter de nouvelles habitudes alimentaires protectrices.

Le modèle méditerranéen est donc celui que j’utilise en coaching. Il est valable pour tous et je l’adapte en fonction des besoins ou du mode de vie de chaque personne ou d’un terrain pathologique pré-existant.


Mon expérience en coaching me montre que l’adoption de ce modèle équilibré en association avec une remise en mouvement (activité physique modérée) par des personnes en surpoids, permet déjà de faire diminuer les kilos sur la balance de façon durable et sans se priver.

Alors sur quoi ce modèle repose-t-il ? Que retrouve-t-on dans les assiettes méditerranéennes ? Une abondance de produits végétaux, un bon équilibre des graisses, un bon ratio animal/végétal garantissant une assiette anti-oxydante et anti-inflammatoire, pauvre en sel, avec des aliments à haute densité nutritionnelle et índex glycémique faible. L’activité physique fait également partie intégrante de ce modèle.


En pratique c’est le “nouveau” modèle méditerranéen que je recommande et qui se différencie du modèle traditionnel au niveau des graisses et de la consommation des céréales.

L’huile d’olive occupe une place centrale dans la diète méditerranéenne traditionnelle et doit la conserver. Cependant, elle ne contient pas les acides gras omega 3 protecteurs de la santé cardiovasculaire. Pour un parfait équilibre des graisses, il est nécessaire de rajouter de l’huile de colza. Je conseille 2 cuillères à soupe par jour pour avoir un parfait équilibre des graisses. Je recommande également l’huile de cameline qui est encore plus concentrée en omega et dans ce cas-là je conseille 1 cuillère à café par jour.


En ce qui concerne les céréales, dans le modèle traditionnel, elles pouvaient être consommées en abondance car les méditerranéens étaient des individus actifs et non-sédentaires. Il y a lieu à l’ère du tout-voiture et des écrans de réévaluer l’apport des céréales en tenant compte de l’activité physique de chacun. Les légumes, légumineuses, noix et graines peuvent être consommées en abondance.


En un clin d’œil, mes conseils reposent sur :





30 vues0 commentaire